Le liquide de masquage

Le liquide de masquage (drawing gum en anglais) est parfois aussi appelé fluide de masquage ou plus rarement, gomme de réserve. C’est un liquide généralement composé de latex et d’ammoniac auquel une légère pigmentation est souvent ajoutée afin de le distinguer facilement du papier sur lequel il est appliqué.

Il est généralement vendu dans de petits flacons de quelques centilitres avec ou sans applicateur.

C’est un des accessoires que l’on retrouve souvent dans la matériel pour aquarelle, mais aussi d’autres types de peintures.

Sommaire

À quoi sert le fluide de masquage ?

Il s’agit d’un médium liquide permettant de « protéger » des zones spécifiques du support sur lequel il est appliqué. Ceci afin d’empêcher l’aquarelle de les recouvrir. On l’utilise pour laisser des espaces dits « négatifs » dans le sens ou ces espaces ne seront pas recouverts de peintures. En tout cas, pas tant que le liquide de masquage n’aura pas été enlevé.

Utilisation Fluide De Masquage (1)

Comment utiliser le fluide de masquage (drawing-gum) ?

Il est recommandé de bien secouer le flacon avant utilisation pour une meilleure efficacité du produit.

Ensuite, lorsque le liquide a bien été mélangé, on peut soit directement l’utiliser tel quel dans son flacon, mais je recommande plutôt d’utiliser un petit récipient à part. Ça évite ainsi que le flacon ne soit trop longtemps exposé à l’air et qu’il ne s’assèche. Vous pouvez choisir un bouchon de bouteille ou une capsule de bière par exemple, ça suffira très certainement à la plupart des usages.

Ensuite, prenez un vieux pinceau (voire prochain paragraphe) et appliquez une fine couche du produit sur toutes les zones que vous souhaitez protéger. Attendez ensuite que le produit soit sec sur le papier (environ 5 minutes, selon la quantité et la qualité du produit) ou séchez-le au sèche-cheveux. C’est prêt, vous pouvez peindre ! Les zones recouvertes de drawing gum sont protégées.

Comment appliquer le liquide de masquage ? Avec quels outils ?

Comme je le disais juste au-dessus, je vous conseille de prendre un vieux pinceau. Mais un cure-dent ou une paille coupée en biais peut tout à fait faire l’affaire, tout dépendra du résultat souhaité. 

Pourquoi forcément un vieux pinceau ? Et bien parce que le drawing gum est un produit particulièrement collant à cause du latex qui entre dans sa composition. Si vous laissez votre pinceau trop longtemps recouvert de ce produit, les poils de votre pinceau vont progressivement se coller entre eux voir former une sorte de croûte !

Si vous débutez et que vous n’avez pas encore de vieux pinceaux, je vous conseille d’utiliser les moins chers que vous avez ou d’en acheter exprès dans ce but. Vous pouvez trouver des pinceaux pour moins de 2€ en magasin ou sur internet.

Au fait, si ça vous intéresse, j’ai aussi un écrit un article sur les meilleurs pinceaux pour l’aquarelle. Evitez d’utiliser ceux-là avec du liquide de masquage 🙂

Utiliser Du Liquide De Masquage Consigne
Utiliser Du Liquide De Masquage (6)

Eviter d’abîmer ses pinceaux avec le fluide de masquage

Pour éviter d’abîmer vos pinceaux (même s’ils sont vieux ou pas chers, c’est quand même mieux de pouvoir les utiliser longtemps), voici ce que je vous recommande.

Préparer un verre d’eau tiède avec du produit vaisselle et un autre verre d’eau claire. L’idée est d’obtenir une eau savonneuse pour pouvoir nettoyer efficacement et rapidement le pinceau, puis le rincer dans l’eau claire.

Evitez de laisser trop longtemps votre pinceau au contact du drawing gum. Personnellement, j’essaye de ne pas dépasser 1 minute.

Évidemment, si vous arrivez à appliquer le produit correctement avec d’autres ustensiles moins sensibles comme un cure-dent par exemple, c’est encore plus simple !

Comment enlever le liquide de masquage de mon papier ?

Une fois que votre peinture est parfaitement sèche, vous pouvez simplement frotter la zone recouverte de drawing gum avec votre doigt. Bien sûr, vous devez également avoir les doigts secs et propres pour ne pas abîmer votre réalisation 🙂

Avec le produit que j’utilise, ça marche très bien, mais si vous n’y arrivez pas, vous pouvez utiliser un objet en plastique « mou » comme une gomme ou un objet en silicone par exemple.

Pour des petites zones, il faudra frotter jusqu’à avoir tout enlevé. Pour de plus grandes zones, commencez à frotter un coin et tire dessus, ça devrait s’enlever comme si vous étiriez un chewing-gum. Plus la couche de produit sera épaisse et plus elle sera facile à enlever, mais plus elle mettra de temps à sécher.

Quel liquide de masquage choisir et où l’acheter ?

Très honnêtement, je n’ai pas encore testé tous les liquides de masquage qui existent, mais ceux que j’ai pu tester étaient plutôt semblables. En revanche, attention, je ne vous conseille pas ceux qui proposent un applicateur « aiguille ». Le produit sort beaucoup trop vite et n’est finalement pas très pratique à utiliser. En tout cas, c’était le cas sur la flacon de la marque Sennelier.

Il existe aussi des applicateurs vides que vous pouvez recharger et qui sont en vente par lot.

J’ai une préférence pour la marque Pébéo, mais celui de chez Windsor & Newton fonctionne tout aussi bien. Je pense que globalement les autres produits avec une composition similaire se valent à peu près. Dans tous les cas, je vous suggère de faire des tests avant de l’utiliser pour la première fois.

J’achète mon drawing gum directement sur internet.

Peut-on faire sans fluide de masquage ?

Bien sûr ! Vous pouvez tout à fait laisser des espaces négatifs en contournant ces zones avec votre pinceau, mais vous devez avoir le coup de pinceau très précis, surtout lorsque ces espaces négatifs doivent être fins.

Alternatives au fluide de masquage

Vous pouvez aussi utiliser des alternatives dont je vais vous parler ici.

Il y a évidemment le « ruban de masquage » ou scotch peinture. Vous savez, c’est le scotch à l’aspect papier qu’on utilise généralement quand repeint un mur et qu’on veut obtenir une limite nette ou éviter de déborder par exemple. Inutile de vous dire que ce n’est pas du tout adapté à de petites zones. En revanche ce sera très pratique pour laisser un beau contour sur votre feuille par exemple.

On m’a déjà conseillé la craie grasse blanche. C’est effectivement efficace, car la graisse empêche l’aquarelle de pénétrer le papier. Par contre, si vous souhaitez simplement laisser des espaces négatifs et les peindre ultérieurement, vous ne pourrez pas.

On peut aussi utiliser de la cire de bougie, mais je trouve que c’est impossible à enlever facilement du papier et les résidus laissent une brillance qui ne me plait pas.

Comment Utiliser Le Fluide De Masquage

Voilà, vous savez maintenant tout sur le drawing gum (ou liquide de masquage, c’est comme vous voulez) 🙂

J’espère que ces informations vous seront utiles dans votre apprentissage de la peinture !

Que pensez-vous du drawing gum ?